6 septembre 2017

TRAVAILLER DANS L’IMMOBILIER APRÈS 45 ANS

Certains professionnels de l’immobilier qui ont atteint, voire dépassé la quarantaine, se sentent mis à l’écart par le monde du travail devenu de plus en plus exigeant et tendu en termes de recrutement. Les employeurs sont en effet peu enclins à faire appel à des quadragénaires ne parvenant pas à leur trouver de poste, ils ne font que rarement appel à leurs compétences et expériences, pourtant précieuses au sein d’une entreprise.

Une expertise à valoriser

Les séniors ont le savoir faire

Pourtant malgré cette frilosité à faire appel aux « séniors », le marché de l’immobilier tend vers la recherche d’expertises détenues par les plus de 45 ans qui devraient naturellement trouver leur place au sein des entreprises. Des compétences qui sont à mettre en avant, à valoriser tant du côté des employeurs que des salariés qui doivent savoir se « vendre ». Alors comment s’y prendre concrètement pour faire de cette expérience un atout ?

Prendre conscience de l’évolution du marché du travail

Dans un premier temps, les plus de 45 ans doivent savoir s’adapter à la société, évoluer avec elle et cesser d’espérer trouver le poste parfait dont il rêve ou qu’il ambitionne depuis tant d’années. Les plans de carrière dans la même entreprise, ne sont plus d’actualité. Fini l’emploi dans la même entreprise au sein de laquelle, l’employé va évoluer jusqu’à sa retraite. La société a changé et la norme est aujourd’hui aux contrats raccourcis, au reclassement et au changement d’employeur… Cette première étape d’acceptation d’un monde du travail différent et sa capacité à s’y adapter tout comme s’y conformer pour y trouver son épanouissement, est le premier pas vers la réussite.

Prendre le temps de poser son projet

Opter pour son orientation professionnelle alors que l’on a atteint la quarantaine, nécessite de se poser les bonnes questions afin de savoir quel statut est le mieux adapté à son projet. Fini le CDI garant de la sécurité de l’emploi en son temps ou le CDD symbole de précarité, d’autres possibilités s’ouvrent au travailleur au travers de différents statuts. Ainsi le portage salarial immobilier, le statut d’indépendant, le freelance, l’agent mandataire, etc… autant de choix qui ouvrent les portes d’une nouvelle carrière aux professionnels de l’immobilier et leur permet de s’épanouir dans un secteur qui évolue.

Ne cesser de progresser

Le professionnel se doit de poursuivre l’approfondissement de ses compétences et de ses réseaux et ne pas estimer être au meilleur de ses compétences sous le seul prétexte de ses années passées. Que ce soit au sein de son agence ou de son réseau voire même en dehors, il continue de se former, se renseigner et toujours améliorer son expertise. Freecadre Immobilier y pourvoit en proposant des remise à niveau. Ne pas se reposer sur ses lauriers est le maître mot pour évoluer et voir les possibilités de changements de statut être possibles. C’est également pour lui la meilleure des sécurités en cas de licenciement, une éventualité qu’il ne faut jamais négliger, le monde du travail n’étant aujourd’hui plus aussi garanti qu’auparavant.

L’ère de la transparence

La société d’aujourd’hui est à la demande de transparence, de communication, le professionnel de l’immobilier se doit donc d’être vu. Pour ce faire, être présent sur les réseaux sociaux est un impératif pour se démarquer et se faire une place dans son secteur. Que vous envisagiez de vous affranchir de votre agence ou réseau ou que vous soyez freelance, communiquer par tous les moyens existants et utilisés de nos jours est indispensable.

Être conscient de ses forces et faiblesses

Avoir dépassé la quarantaine c’est avoir acquis une solide expérience dans son domaine professionnel, bien connaître son domaine de l’immobilier, le marché et savoir faire face à toutes sortes de situations qui peuvent se présenter dans une transaction. Être conscient de ses atouts en toute honnêteté est une garantie pour le recruteur ou le client de votre fiabilité et lui donne confiance pour mettre entre vos mains son projet.

Promouvoir ses facultés d’adaptation

Savoir s’adapter à l’évolution du marché tant du travail que de l’immobilier est une preuve que vous détenez de sérieuses ressources et saurez faire face aux difficultés. Être curieux des nouveautés et manifester un intérêt pour celles-ci démontrent votre flexibilité et agilité, des qualités qui seront appréciées et vous démarquent.

Être force de proposition

Un quadragénaire qui n’a de cesse de créer, d’évoluer, d’innover pour promouvoir les biens à vendre qui lui sont confiés ou pour trouver celui que l’acquéreur recherche désespérément, sera plus attrayant même qu’un jeune trentenaire « plan-plan » qui reste ancré sur ses acquis. Il faut rester enthousiaste et créatif, cette énergie jouera en votre faveur.

L’âge ne fait pas tout

Avoir 30, 40 voire même 50 ans n’est pas représentatif des valeurs professionnelles d’un individu. Mandataire immobilier quadragénaire, vous disposez d’une expérience, d’un vécu qui sont votre valeur ajoutée et dont vous devez avoir conscience. Des atouts qui font que vous êtes le professionnel qui fera preuve de compétences et d’expertise et vous permettront de trouver des missions, des clients ou un poste qui correspond en tous points à votre objectif. Cette maturité est une garantie de sérieux et de compétences, sachez les mettre en valeur. En d’autres termes, ayez confiance en vous tout en restant modeste et curieux d’une société qui évolue et avec laquelle vous devez également évoluer.

Article rédigé par l’équipe FREECADRE