27 septembre 2022

INDÉPENDANT : POUR QUEL STATUT OPTER ?

Une fois la décision prise de se lancer dans l’aventure de l’indépendance, reste à décider du statut à choisir. En dehors de la construction de l’idée, de l’étude de marché et des nombreuses démarches administratives, le futur indépendant se retrouve devant deux possibilités : le portage salarial ou la création d’entreprise. Pour vous aider à trancher, petit tour d’horizon des différences de chacun des statuts qui peut être aussi fait avec l’équipe Freecadre

Deux choix pour les créateurs d’activité

Ce sont donc deux concepts qui peuvent être proposés. Deux choix qui ne sont pas opposés, les deux donnant une structure qui permette de facturer ses prestations et d’encaisser ses honoraires. C’est également une externalisation autant comptable, fiscale que sociale. Mais ils présentent tous deux quelques différences entre autres sur le montant des charges sociales et le tarif du prestataire.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Des risques limités

Dès l’instant où vous avez fait le choix de devenir travailleur indépendant, vous avez également pris conscience que vous allez prendre quelques risques. Le portage salarial, est une nouvelle forme d’emploi qui en limite considérablement l’étendue. En effet, il donne l’opportunité de tester son activité, tout en conservant son emploi par exemple ou ses indemnités Assedic et sans créer une entreprise. Le nouvel indépendant sera également à même de voir s’il parvient à gérer ce nouveau travail sans prendre de risques et en toute autonomie.

Autonomie et salariat

Le portage salarial c’est l’indépendance complète pour accomplir ses missions auprès de clients que vous avez personnellement démarché, mais tout en conservant les avantages sociaux du salariat. Le porté est ainsi affilié au régime général de la sécurité social, cotise à l’assurance chômage ce qui lui permet de percevoir les indemnités en cas de période sans activité et se construit également sa retraite. De plus, c’est la société de portage salarial avec laquelle l’indépendant a choisi de travailler, qui prend en charge les tâches administratives, juridiques, fiscales et comptables de l’activité. Un contrat de travail lie la société de portage au porté qui obtient ainsi le statut de salarié et se voit verser un salaire par ladite société. L’indépendant ne prend donc aucun risque ni en termes de couverture sociale, ni en termes d’investissements.

Définition de la création d’entreprise

Un projet d’envergure

Créer son entreprise impose de s’investir personnellement et être en mesure de prendre des décisions souvent importantes. Contrairement au portage salarial, l’option de la création d’entreprise ne donne pas accès au régime de la sécurité sociale pas plus qu’à l’assurance chômage, auxquelles l’indépendant n’est pas affilié.

Une charge importante de travail

Être dans la position de la création d’entreprise, c’est être seul à assumer l’intégralité des tâches administratives, fiscales, comptables. Établir son étude de marché, démarcher les clients, effectuer toutes les formalités auprès des administrations compétentes. Il faut également apprendre la gestion d’entreprise et se familiariser avec les nouvelles caisses auxquelles l’indépendant va être affilié pour la sécurité sociale, la retraite etc….

Quelle solution adopter ?

Plusieurs critères à prendre en compte

De nombreux paramètres doivent être examinés afin d’être en mesure de prendre une décision quant à la solution à adopter pour devenir indépendant. Ainsi il faut détailler votre situation professionnelle actuelle, la nature exacte de l’activité que vous envisagez et le revenu que vous pouvez espérer en obtenir…. Ce type de décision doit être bien réfléchie en examinant l’ensemble des tenants et des aboutissants.

Le portage salarial pour certaines activités

À noter que le portage salarial ne peut être appliqué à toutes les activités. En effet, ce statut ne permet que les activités en prestations de services, intellectuelles et administratives en dehors du service à la personne. À contrario, la création d’entreprise peut réaliser tous les types de projets mais fait prendre plus de risques.

Votre situation actuelle

Le portage salarial comme la création d’entreprise offrent tous deux des avantages et des inconvénients. Examiner votre situation professionnelle peut vous aider à choisir entre les deux options. Si vous êtes en portage salarial vous serez embauché par la société de portage avec laquelle vous serez lié par un contrat de travail ce qui vous empêche de lancer une nouvelle activité indépendante. Soumis aux impératifs du code du travail il vous est imposé de respecter l’obligation de loyauté et de durée maximale du travail. La création d’entreprise peut vous mettre en concurrence avec votre employeur actuel mais ne vous contraint pas de respecter une durée maximale quelconque de travail, vous n’êtes pas concerné par le droit du travail.

Les spécificités de votre activité

L’autre point important à prendre en compte est la nature de l’activité que vous envisagez, car si vous devez réaliser des investissements, un ou plusieurs recrutements ou faire appel à des financements, c’est la création d’entreprise qui s’impose. Votre décision va également s’appuyer sur la manière dont vous envisagez la suite, avez-vous prévu d’y consacrer un plein temps ou moins, avez-vous de gros achats en matériels et équipements à prévoir ? allez-vous exercer dans un local ou chez les clients. Autant de questions auxquelles il vous faut prendre le temps de répondre pour faire le bon choix.

Évaluer votre budget prévisionnel

Enfin, le dernier critère est le revenu que vous pouvez envisager avec ce projet. Établissez un budget détaillé de votre chiffre d’affaire potentiel ainsi que des dépenses à prévoir pour le fonctionnement. Pour la création d’entreprise il est impératif que votre chiffre d’affaires vous permette de couvrir les charges et salaires si vous avez du personnel, mais également toutes les charges sociales, les impôts, assurances, loyer d’un éventuel local et autres frais de fonctionnement. Le portage salarial quant à lui impose moins de frais, de plus certains peuvent être remboursés par la société de portage.

Pour conclure

Si vous prévoyez une activité de services, le portage salarial est le statut le mieux adapté, de même si vous n’allez y consacrer qu’une partie de votre temps et que les revenus restent peu élevés. Il est parfaitement adapté à la réalisation de missions ponctuelles qui peuvent ne pas être renouvelées et donne la possibilité de tester un projet sans risques. À contrario, si vous envisagez un réel changement professionnel et une activité qui impose des investissements, optez plutôt pour la création d’entreprise.

Article rédigé par l’équipe Freecadre