6 décembre 2018

Le métier de consultant

consultant

rôle, compétences et statut juridique

Le consultant intervient auprès des entreprises pour y analyser et résoudre des problèmes ponctuels. Il peut opérer dans des domaines très variés. Il s’agit d’un prestataire externe à la société qui travaille généralement au sein d’un cabinet mais qui peut également officier comme indépendant.En quoi ce métier consiste ? Explications.

Quel est le rôle d’un consultant ?

Un consultant doit être un spécialiste du domaine dans lequel il choisit d’exercer. C’est un prérequis nécessaire car ce dernier a un rôle de conseil auprès de ses clients.Il a pour mission de conseiller les entreprises qui font appel à lui. Il est ainsi amené à travailler avec une grande variété d’entreprises clientes, auprès desquelles il fournit son expertise.

Le consultant doit apporter une véritable plus-value à l’entreprise, en proposant des solutions aux problèmes que cette dernière n’arrive pas à résoudre en interne ou en l’accompagnant afin d’accélérer son développement.

Missions du consultant

En vue d’améliorer le fonctionnement d’une entreprise, le consultant va :

· Analyser les besoins et les attentes de son client par l’écoute et la réalisation d’études.

· Réaliser un pré-diagnostic afin d’évaluer la faisabilité et l’opportunité de sa mission.

· Définir les moyens financiers et humains nécessaires au bon déroulement de sa mission.

· Mettre en place des méthodes en organisant un comité de pilotage et des groupes de travail.

· Définir des indicateurs afin d’assurer le suivi de sa mission.

· Analyser la situation existante au sein de l’entreprise.

· Élaborer différents scénarios répondant au problème pour lequel il a été missionné, et les présenter à son client.

· Planifier et mettre en place le scénario choisi.

· Réaliser une étude sur sa mission en vue de permettre le meilleur retour d’expérience possible.

Devenir consultant

Quelles compétences et formation ?

Tout consultant doit impérativement être doté d’une grande capacité d’analyse afin d’être capable de proposer des solutions pertinentes aux entreprises clientes. Il doit disposer d’un bon sens du contact et d’une réelle expérience dans son domaine (consultant en finance, consultant en management, consultant en ingénierie, consultant en référencement, consultant en gestion de patrimoine…).

Une aisance à l’oral comme à l’écrit est également requise pour permettre au consultant d’exposer avec clarté ses propositions de solution aux entreprises clientes.Il n’existe pas de formation spécifique pour être consultant. Cependant, il est recommandé de posséder un diplôme et de l’expérience dans la spécialité qui vous intéresse.

Quelle forme juridique ?

En fonction de votre personnalité, plusieurs choix s’offrent à vous :

· Si vous préférez la sécurité, optez pour travailler en tant que salarié en cabinet de consulting.

· Si vous souhaitez être en contrat de travail tout en bénéficiant d’une certaine autonomie, privilégiez le portage salarial.

· Si vous souhaitez bénéficier d’une totale autonomie, devenez consultant indépendant. Dans ce cas, vous aurez votre propre entreprise et vous devez choisir une structure juridique.

Évolution du métier de consultant

Le métier de consultant est particulièrement recherché et reste très ouvert aux débutants. En effet, un consultant débutant a peu de mal à trouver un premier poste. Les grands cabinets sont les plus grands recruteurs du secteur et savent laisser leur chance aux nouveaux venus. Les plus petites structures sont généralement plus frileuses et préfèrent engager des consultants chevronnés ayant déjà fait leurs preuves.

Durant sa carrière, un consultant passera du grade de junior à celui de senior puis de manager.

Article rédigé par l’équipe Freecadre