2 août 2022

Les enjeux du portage salarial

Dans l’Hexagone, le nombre de travailleurs indépendants s’élève à 2,8 millions, soit environ 10,6 % de la population active. En outre, on compte près de 70 000 freelances aujourd’hui et ils devraient être 600 000 d’ici 2025. De nombreux indépendants et freelances Français ont choisi de devenir des salariés portés.

Zoom sur les enjeux du portage salarial et sur ce qu’apporte ce statut aux indépendants et freelances.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

A mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, le portage salarial a le vent en poupe ! Il s’agit d’une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté ayant un contrat de travail avec une entreprise de portage effectue une prestation pour le compte d’entreprises clientes.

Ce mode d’entrepreneuriat connaît un succès grandissant, en particulier dans les métiers du conseil, du numérique, de l’immobilier.. Après être longtemps resté sans fondement légal, il a été inscrit dans le Code du travail en 2015 et bénéficie d’une convention collective depuis l’été dernier. Celle-ci offre un cadre juridique permettant de sécuriser et de crédibiliser le portage salarial et ses salariés portés.

Nouveaux enjeux pour le portage salarial

Même si le contrat à durée indéterminée (CDI) demeure la forme dominante d’emploi en France, la part du travail indépendant progresse depuis plusieurs années. Une étude de l’Apec, publiée en décembre dernier, signale ainsi que depuis 10 ans, l’emploi non salarié progresse plus vite que l’emploi total, en particulier dans le secteur tertiaire.

Dans ce contexte, le portage salarial est la possibilité pour les travailleurs indépendants de déléguer leur administratif journalier et de bénéficier du régime du salariat. Ainsi, ils sont sujets à moins de stress et bénéficient de plus de sécurité.

Le portage salarial est adapté à la plupart des corps de métiers. Parmi les secteurs les plus prisés on trouve, l’informatique, le marketing, le graphisme, l’immobilier, la consultance dans l’industrie. Il est limité pour les services à la personne. Il exige toutefois une réelle motivation et des qualifications professionnelles permettant d’honorer les missions et ne convient pas aux métiers réglementés.

Avantages du portage salarial

Le portage salarial offre une alternative intéressante au travail indépendant. Elle permet aux travailleurs freelance de se concentrer sur leur activité sans dépendre d’une quelconque hiérarchie. Ils restent libres de choisir le nombre de missions qu’ils souhaitent honorer, de négocier les termes et les tarifs de leurs prestations. Ils bénéficient toutefois d’une certaine garantie financière en faisant héberger leur activité auprès d’une société de portage.

En effet, cette dernière propose une assistance juridique qui couvre l’application de leurs contrats de prestations et la gestion des éventuels litiges avec leurs clients. En se basant sur les modalités convenues, elle se charge également de la facturation et du recouvrement de leurs honoraires.

Portage salarial, l’emploi du futur ?

En devenant salarié porté, le travailleur bénéficie du réseau professionnel de la société de portage. Il a le choix entre prospecter ses propres clients et accéder aux offres de mission publiées régulièrement par les entreprises. Concernant la rémunération, il touche un salaire régulier dont le montant dépendra du volume et du montant des missions qu’il réalise. Autre avantage, il profite d’une protection sociale plus étendue par rapport à un travailleur freelance et bénéficie d’une couverture médicale identique à celle d’un salarié classique ainsi que d’une allocation au chômage.

EN CONCLUSION

Le portage salarial est un mode de travail dans l’ère du temps. Il représente une option avantageuse aussi bien sur le plan financier et administratif. Les sociétés de portage possèdent pour la plupart un site dédié pour vous présenter les avantages de ce dispositif : n’hésitez-pas à vous renseigner !

Article rédigé par l’équipe Freecadre