20 juin 2021

Les mandataires immobiliers adoptent le portage salarial

Le statut de portage salarial veut qu’un salarié porté signe un contrat avec une société de portage, pour que celle-ci s’occupe de la gestion administrative et juridique de son activité. Cette dernière lui verse ses honoraires de travail sous forme de salaire mensuel après avoir prélevé son pourcentage. Le but de cette manœuvre est de permettre aux travailleurs indépendants, mandataires, négociateurs, chasseurs de biens, de se consacrer pleinement à leurs activités, sans se soucier de l’administratif et de la paperasse. Il pourra donc s’épanouir et être plus créatif. En clair, un professionnel avec l’accord de son client en mission, délègue à une société de portage de confiance, la gestion juridique et administrative de l’activité qu’il exerce.

QUELQUES PRÉCISIONS

On entend par professionnel, un travailleur ayant une expérience et une certaine expertise dans un domaine d’activité donné.

Depuis 2008, le portage salarial est de plus en plus chouchouté par la loi. Certaines réglementations sont mises en place pour que ce statut puisse s’exercer pleinement. C’est ce qui explique l’attrait des mandataires immobiliers qui sont en général des professionnels avec des compétences particulières. Un mandataire, un négociateur immobilier qui aimerait jouir du statut de « salarié porté » doit opérer sous forme de mission. Exactement comme un indépendant. Pour dire que le professionnel est toujours à la recherche de missions.

Un statut qui réunit l’autonomie et la sécurité

Le fait est que de nos jours, les mandataires aimeraient être plus indépendants dans leur secteur d’activité. Beaucoup d’entre eux réclament une autonomie plus importante et ne sont pas contre le fait de devenir leur propre patron. Un peu comme tout le monde d’ailleurs. Être professionnel de l’immobilier est particulièrement plaisant, c’est souvent pour s’épanouir dans leur activité que les mandataires choisissent le portage salarial qui leur laisse l’opportunité de gérer leur temps de travail et toute l’autonomie qu’il faut pour bien s’occuper de leurs clients. Cette nouvelle façon de travailler leurs permet de passer plus de moments en famille par exemple, voir leurs amis un peu plus souvent, apprendre de nouvelles techniques, avoir des hobbies, etc.

Les Jeunes plus tentés

Naturellement, ce sont les jeunes qui sont les plus tentés à se lancer à l’aventure du portage salarial. Les nouveaux actifs sont les plus audacieux, mais aussi les plus frustrés à l’idée de tout le temps recevoir des ordres hiérarchiques. Grâce au portage salarial, ils pensent pouvoir valoriser leur expertise et être indépendants à la fois, ils ont bien sûr raison. Le portage salarial est à mi-chemin entre le statut de salarié et celui d’entrepreneur. Depuis 1980, ce statut n’a pas cessé de prouver qu’il était fiable, autant que celui d’un salarié et qu’il sécurise l’indépendant. Grâce à lui, les mandataires immobiliers indépendants vont pouvoir exercer pleinement leur activité sans avoir à créer une entreprise et donc à faire face aux risques et aux contraintes associés.

Un cadre juridique adéquat

En France, le portage salarial a été démocratisé, et ce grâce à son régime juridique qui s’est développé au fil du temps. Il est caractérisé par la Convention Collective de 2017 à laquelle toutes les sociétés de portage doivent adhérer. Grâce à cette convention, elles sont moralement engagées auprès de leurs clients. Le professionnel de l’immobilier peut choisir tranquillement et librement sa société de portage. Un très gros avantage pour les salariés portés, tous comme pour les agences immobilières et autres réseaux de mandataires indépendants qui du coup n’ont plus à gérer la partie administrative et comptables de ses employés.

Les avantages du portage salarial

L’article 8 de la loi définit le portage comme étant le lien contractuel mis en place entre l’indépendant, la société de portage et les clients. C’est une nouvelle forme de travail, particulière et flexible qui se base sur des démarches simples. Car le professionnel de l’immobilier qui sera désormais appelé « mandataire indépendant » ou « négociateur indépendant » se crée du temps pour son activité en permettant à la société de portage de la gérer. Cette dernière lui assure un accompagnement de qualité et l’aide à se concentrer sur l’essentiel.

De cette manière, le professionnel pourra maîtriser entièrement son activité. La société de portage est considérée comme l’employeur, car elle fait signer un contrat à l’indépendant. Les mandataires ne pourront pas trouver mieux pour s’épanouir. On comprend qu’ils désirent tous adhérer au concept.

Article rédigé par l’équipe Freecadre

Crédit photo : PIXABAY